Jean Jaurès : "Non à la guerre"

Jean Jaurès :

agrandir l'image
Didier DAENINCKX
Jean Jaurès : "Non à la guerre"
Dès 12 ans
Adolescent


Le 2 juin 1918, dans une tranchée près de Soissons, un soldat du rang et un jeune sousofficier vont passer plusieurs heures ensemble, sous le déluge des obus. Le premier est un comédien de la troupe de Firmin Gémier, le second n'est autre que Louis, le fils de Jean Jaurès. C'est par la voix de ce fils admiratif, au coeur d'un conflit que Jaurès a tout fait pour éviter, que l'on découvre l'engagement constant de ce dernier pour les idées de l'Internationale socialiste. Très attaché à ses origines tarnaises, le fondateur du journal l'Humanité a, toute sa vie, tendu la main à l'Autre, l'étranger. Dès 1912, il a tenté d'unir les travailleurs d'Europe pour dire ensemble "Guerre à la guerre !". Hélas, le 31 juillet 1914, ce dernier rempart au conflit naissant mourra assassiné.


Dans tous ses livres, la voix de Didier Daeninckx se fait l'écho des luttes sociales, des révoltes contre les injustices. Prêter cette voix à Jaurès, l'un des grands combattants de la liberté, sonnait comme une évidence. A un siècle de distance, ces deux rebelles se rejoignent dans un émouvant plaidoyer contre l'inanité de la guerre, pour la paix.

 

Ses dernières publications :

Novellas, Le Cherche Midi
Caché dans la maison des fous, Bruno Doucey éditeur
Didier Daeninckx présente 21 récits policiers, éditions Magnard