Janusz Korczak : "Non au mépris de l'enfance"

Janusz Korczak :

agrandir l'image
Isabelle COLLOMBAT
Janusz Korczak : "Non au mépris de l'enfance"
Dès 12 ans


En 1942, Janusz Korczak décide d'accompagner les enfants du ghetto de Varsovie jusqu'au camp de Treblinka. Cet acte fort et symbolique est la conclusion d'une vie entière d'engagement. Janusz Korczak, c'est d'abord le nom d'écrivain d'un médecin polonais, Henry Goldszmit. D'hôpitaux en cliniques, cet homme soigne les enfants et porte sur eux un regard nouveau. «Les enfants constituent un important pourcentage de l'humanité, de ses tribus, peuples et nations, en tant qu'habitants, nos concitoyens de toujours. Ils ont été, ils sont, ils seront. Une vie pour rire cela n'existe pas. Non, l'enfance ce sont de longues et importantes années dans la vie d'un homme.»
Dans les années 1910, Korczak donne vie à ses principes en ouvrant deux orphelinats fonctionnant sur le principe d'une véritable République gérée par les enfants eux-mêmes.
Jusqu'à la fin de son existence, cet homme profondément humaniste s'attachera à diffuser avec force un message qui permet de penser sur des bases résolument nouvelles les principes de l'éducation et du statut de l'enfant.


Journaliste de formation, ISABELLE COLLOMBAT s’est finalement tournée vers l’édition jeunesse pour parler du monde d’aujourd’hui et défendre ses valeurs militantes. Chez Actes Sud junior, elle a publié Chico Mendes : “Non à la déforestation” et Janusz Korczak : “Non au mépris de l’enfance” dans la collection "Ceux qui ont dit non" et du documentaire Des héros pour la terre.



titretitretitre