Le récif

Le récif

agrandir l'image
Seita VUORELA
Seita PARKKOLA
Sébastien CAGNOLI (Traducteur)
Le récif
Dès 15 ans


Seita Vuorela réussit un tour de force en créant, à partir d’un drame adolescent, un formidable imaginaire.

 

Mitia, son frère Vladimir et leur mère prennent la route des vacances dans un camping-car. Une panne les immobilise dans un camping en bord de mer. Au cours de ses promenades sur le rivage, Mitia rencontre une bande de garçons vagabonds qui se font appeler les Épaves, ainsi que leur ennemie, une fille mystérieuse en robe blanche qui marche pieds nus sur les rochers et tire à l’arc. Qui est-elle vraiment ? Pourquoi ces garçons n’ont-ils aucune attache, aucun souvenir ? Pourtant, Mitia a cette étrange certitude d’être un des leurs. Nourri de récits mythologiques, empreint de réalisme magique, ce récit proprement envoûtant dessine une approche poétique et apaisante du sentiment de la perte. Le Récif a été élu Meilleur roman scandinave pour jeunes adultes en 2013.


"Je m'appelle Mitia. On me connaît aussi sous le nom d'enfant terrible. Un enfant terrible, c'est une jeune personne qui fait du mal avec des intentions bienveillantes. Les événements que je vais vous raconter se situent en bord de mer. Land's end. C'est la dernière bande de terre avant la mer. Nous sommes arrivés en famille à ce camping où nous ne comptions nous arrêter que brièvement. Mais il allait devenir notre destination finale".

SEITA PARKKOLA-VUORELA est née en 1971 et vivait à Turku, en Finlande. Elle était une étoile montante de la littérature scandinave, plusieurs fois récompensée pour son oeuvre, et aussi en France par la Pépite du roman européen du Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil en 2011 pour son roman Une dernière chance (Actes Sud Junior). Elle est décédée en 2015.





titre