Stéréotypes

Stéréotypes

agrandir l'image
Gilles ABIER
Stéréotypes
Adolescent
Dès 14 ans


Un roman dystopique où l’action et la réflexion vont de pair.

 

Après la quasi-destruction de l’humanité, les survivants ont mis en place une organisation personnalisée et égalitaire de la société, appelée la Synthèse. Dès sa naissance, chaque individu est testé pour déterminer son trait de caractère principal parmi neuf Types référencés. Le chiffre tatoué sur son poignet droit lui servira de guide pour toute sa vie, dans son éducation, son parcours professionnel et même sa sexualité. Car qui vit en harmonie avec sa personnalité profonde n’est pas enclin à faire le mal... Mais, les années passant, des Types dominants prennent le pouvoir, interdisant les relations entre Types différents. L’idéal d’harmonie de la Synthèse originelle devient apartheid. Aussi, des voix s’élèvent, des destins s’entremêlent et la résistance s’organise au nom du libre-arbitre et de la liberté d’aimer qui on veut. Quitte à user de la violence, autrefois si funeste ?


Un conflit généralisé a détruit quatre-vingts pour cent
de l’humanité.
  Les survivants se sont regroupés en une nation
unique, sur un même Territoire. Pour que cette horreur
– communément appelée la Dernière Guerre –
ne se reproduise pas, deux décisions déterminantes
sont prises. La première interdit le progrès. Il est admis
que la connaissance scientifique acquise au moment
de la catastrophe permet de vivre correctement. Mais
il ne suffisait pas d’avoir créé des armes sophistiquées
pour s’entretuer, encore fallait?il que des hommes les
utilisent. Or un être heureux, menant une existence
en harmonie avec sa personnalité profonde, n’est pas
enclin à faire le mal autour de lui. Il est donc aussi
décidé que chaque nouveau-né sera testé pour déterminer
son trait de caractère principal parmi neuf Types
référencés. Ce chiffre identifié, tatoué aussitôt sur son
poignet droit, lui servira de fil rouge tout au long de
sa vie. À chaque Type, son instruction, ses domaines
professionnels, ses loisirs de prédilection… La mise
en place de cette organisation personnalisée de la
société, inscrite dans la Synthèse, sur laquelle veille
le Comité de Salubrité, prend effet le jour du Grand-
Baptême où toute la population rescapée de la Dernière
Guerre est testée et tatouée.
  Mais, cent ans plus tard, certains se sont mis à douter
de la Synthèse et à s’y opposer…

GILLES ABIER est né en 1970 à Paris. Son premier roman, Fausses compagnies, est publié chez Actes Sud en 2000. Depuis, il écrit aussi pour la jeunesse et toute son oeuvre est publiée chez Actes Sud Junior : Amour mortel, J’me sens pas belle, Noël au placard, Un départ en fanfare,  Calicia, 7 ans, magicienne, La chasse à l'amoureux , Le nouveau roi de France, Comment je me suis débarrassé de ma mère et Stéréotypes.

Il traduit également les romans de Stacey Matson (Ma vie de (grand et parfait) génie incompris et Scènes de ma vie d’artiste (génial !) incompris), toujours chez Actes Sud junior. Il vit dans la région bordelaise.



http://www.gilles-abier.fr


titretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitre