Météore

Météore

agrandir l'image
Antoine DOLE
Météore
Dès 15 ans


“Si j’étais une fille dans mon cœur, alors pourquoi mon corps était celui d’un garçon ?”


Née garçon, Sara a dû grandir dans un corps qui n'était pas le sien, contrainte par les attentes et les règles fixées par les autres. Est-elle une erreur, comme certains le disent ? Non. Car Sara s'accepte enfin, prête à se révéler telle qu'elle se ressent depuis l'enfance. Alors quand pleuvent les insultes et les coups, elle trouve des raisons de briller et d'exister plus fort. Elle est un météore que plus rien n'arrête.

 

La presse en parle :

 

"Antoine Dole, qui n'a pas son pareil pour évoquer avec une poésie précise la mélancolie enfantine ou adolescente, joue ici des éclairages crépusculaires ou solaires, comme sur une scène."

Claire Devarrieux, Libération

 

"Le texte passe, ébouissant comme un météore. Il file, d'un seul souffle, lumineux d'intelligence et de sensiblité, célèbrant la vie et la liberté.

Michel Abescat, Télérama

 

"Un texte fort et bouleversant qui permet d'aborder avec intelligencela transidentité."

Le Parisien

 


"J'ai toujours su qui j'étais. Avant même de pouvoir le formuler. Avant même de comprendre. Déjà petite, j'avais compris que je n'étais pas là où il fallait que je sois. Dans tout ce qu'on disait de moi, il y avait comme un étonnement, une incompréhension. Mais je ne savais pas leur dire. Comment leur expliquer cela ?"

ANTOINE DOLE poursuit son œuvre comme auteur jeunesse protéiforme, passant avec aisance du roman ado à la bande dessinée, du manga à l’album classique. Sa série Mortelle Adèle est un véritable phénomène d’édition avec près de 4 millions d’exemplaires vendus. C’est un auteur fidèle au catalogue d’Actes Sud junior pour ses romans ados, et ses deux séries remarquées, Le Monstre du placard et Simon Portepoisse. En 2021, est paru un petit album porte-bonheur, Un jour, je te porterai chance, et Kate Moche, un album illustré par Magali Le Huche.

 



http://www.antoinedole.com


titretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitretitreLe monstre du placard existe et je vais vous le prouver ! - PROJET ABANDONNE