La grande école

La grande école

agrandir l'image
Nicolas MATHIEU
Pierre-Henry GOMONT (Illustrateur)
La grande école




Un père et son fils découvrent la vie à deux, quand les parents se séparent.


L’été se passe tout en douceur, à savourer les petits plaisirs du quotidien. Mais le jour de la rentrée approche et le père regarde son fils prendre le chemin de l’école pour la première fois… Cet album touchant se clôt sur une déclaration d’amour au petit garçon, faite par un père qui l’observe grandir chaque jour, impuissant à retenir le temps qui passe, ému de ses frasques fantaisistes et maladroites.


Nicolas Mathieu est né en 1978, à Épinal. Après des études d’histoire et de cinéma, il s’installe à Paris où il exerce une multitude de métiers (scénariste, stagiaire dans l’audiovisuel, rédacteur dans une société de reporting, professeur à domicile, contractuel à la Mairie de Paris…).

En 2014, il publie son premier roman, Aux animaux la guerre, dans la collection Actes noirs, et reçoit le prix Erckmann-Chatrian, le prix Transfuge du meilleur espoir Polar et le prix Mystère de la critique.  Il participe à l’adaptation du roman qui devient une série diffusée sur France 3, avec Roschdy Zem dans le rôle principal.

Son deuxième roman, Leurs enfants après eux, parait pour la rentrée littéraire 2018. Salué par une critique enthousiaste, il est récompensé par le prix Blù Jean-Marc Roberts, la Feuille d’or de Nancy, le prix des Médias France Bleu-France 3-L’Est Républicain, le prix du deuxième roman Alain Spiess-Le Central et le prix Goncourt.

 

La Grande Ecole est le premier album qu'il publie chez Actes Sud junior, avec Pierre-Henry Gomont.

 

Nicolas Mathieu vit aujourd’hui à Nancy

 

Photo : © Bertrand Jamot



Né en 1978, Pierre-Henry Gomont a exercé différentes professions, dont celle de sociologue, avant de devenir auteur de bandes dessinées. En 2010, il fait ses premiers pas dans le 9e art et participe à l'album collectif 13m28 (Manolosanctis). En 2011, il signe son premier album, Kirkenes (Les Enfants rouges), scénarisé par Jonathan Châtel. Au cours de la même année, il écrit et dessine Catalyse (Manolosanctis). Début 2012, il publie Crématorium (Kstr), écrit par Éric Borg. Il enchaîne ensuite les titres : Rouge karma (Sarbacane, 2014), avec Eddy Simon, et, en solo, Les Nuits de Saturne (Sarbacane, 2015) et Pereira prétend (Sarbacane, 2016). Pour cet album, adapté du roman d'Antonio Tabucchi, il reçoit le Grand Prix RTL de la bande dessinée ainsi que le prix de la bande dessinée historique des Rendez-vous de l'Histoire de Blois.

Chez Dargaud, il est l'auteur de Malaterre et La fuite du cerveau.

 

En 2020, il fait son entrée au catalogue d'Actes Sud junior avec l'album La Grande École qu'il signe avec Nicolas Mathieu.

 

Il vit et travaille près de Paris.